Unspoken Cinema 2012 banner

Tuesday, December 26, 2017

(Ap)prendre le temps ? Il faut savourer l'ennui (France Culture)

Il faut savourer l'ennui (Conférences France Culture; 26 dec 2017) 57'

Mardi des Bernardins du 14 juin 2016 au Collège des Bernardins (Vimeo)

« Notre territoire s’élargit, notre calendrier rétrécit ; l’horizon recule, la profondeur s’annule ; et les nouvelles générations circulent sur le Web plus facilement que dans la chronologie »
Régis Debray, Modernes catacombes, 2013
(Ap)prendre le temps ? - Les mardis des Bernardins from Collège des Bernardins on Vimeo.

Travail de mémoire, dictature de l’instant, présent omniprésent ou présentisme…

La terminologie du temps s’étend à l’infini. Question de vitesse ou de rythme, d’accélération du temps ou d’essor de l’urgence… à quoi fait-on référence ? Où sont passés les chaînons de la continuité ? Comment réintroduire du temps long notamment dans le temps médiatique ? Peut-on aménager le temps comme on aménage l’espace ? Alors que sous le nom de présent, le contemporain tend à devenir un impératif social et politique, le temps fléché instauré par la transcendance judéo-chrétienne perd la direction ultime qui lui donne sens : l’espérance…


Intervenants
  • Jean-François Clervoy, Astronaute à l’Agence Spatiale Européenne
  • Chantal Delsol, Philosophe
  • Gilles Vernet, réalisateur de "Tout s'accélère", 2016
Débat animé par David Abiker



1 comment:

Benoit Rouilly said...

Le film cité dans la conférence:

Tout s'accélère. Paroles d'enfants sur un monde qui va trop vite (81 mn)

"Gilles est un ancien trader devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris. Il s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Fasciné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer puis d’aller à la rencontre d'experts du sujet.
Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ? A quel impératif obéit cette accélération alors même que ces enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites?"