Unspoken Cinema 2012 banner

Tuesday, March 01, 2011

Æther (Christoph Keller)

Christoph Keller : "La proposition « Aether » s'appuie sur cette question, et considère l'Aether comme une métaphore de l'inconnu. L'Aether, c'est le vide, l'innommable qui nous entoure. La notion est ancienne, et j'utilise volontairement l'orthographe issue du grec. Pour Platon puis Aristote, c'est un cinquième élément, s'ajoutant aux quatre fondamentaux (terre, eau, air, feu), - ce qui donnera d'ailleurs plus tard le mot « quintessence ». Aristote parle d'un élément faisant circuler les autres éléments ; on le perçoit alors plutôt comme l'expression d'une énergie. Cela nous ramène jusqu'à la modernité et au XXe siècle, où deux conceptions s'affrontent face à l'inconnu : l'une voit l'« Éther » comme une énergie vitale, et l'autre comme une abstraction des sciences physiques (Poincaré et Einstein eurent de grandes discussions sur l'existence ou l'inexistence de l'éther…). Mais on voit que dans tous les cas, l'Aether est lié à l'inconnu, c'est ce qui m'intéresse. [..]
Ce qui m'intéresse, lorsque je vois de l'art, c'est quand je ne me sens pas manipulé, mais invité à un « voyage » à travers une œuvre. Je considère que la relation entre artiste et spectateur doit plutôt être de l'ordre de l'expérience mutuelle. L'expérimentation est l'une des voies les plus intéressantes et fascinantes pour l'art. Proposer une expérience, c'est pouvoir emmener le spectateur dans un autre endroit mental, totalement inconnu… C'est l'une des qualités que peut offrir l'art, et c'est sans doute ce qui me guide dans ce projet."

Christoph Keller et Bernard Blistène - 16 février 2011 (centrepompidou) vidéo 56'

Exposition collective au Centre Georges Pompidou, Paris, France (16 février - 7 mars 2011)
Christoph Keller a conçu une « plate-forme » d'où il mène expériences artistiques et expériences scientifiques, où les archives, films et objets se mêlent autour de la notion mystérieuse d'« Æther ». Une idée qui se dévoile au travers les œuvres et objets exposés, les projections ou les conférences et discussions quotidiennes; artistes, scientifiques, critiques et historiens viennent débattre du cinquième élément, œuvres à l'appui ; L'éther au cinéma. Il met en évidence la manière dont la science et l'art s'attachent à figurer l'inconnu, et tracent de possibles interprétations entre cosmologie et conscience.
œuvres exposées par : Berenice Abbott, Craig Baldwin, Daniel Baumann, Stephen Beck, Hannes Beckmann, Wallace Berman, Etienne-Louis Boullée, Louise Bourgeois, Brassaï, Jean-Louis Brau, Paul Bush, Mariana Castillo Deball, Vija Celmins, Bruce Conner, Tony Conrad, Russell Crotty, Guillaume Désanges, René Descartes, Marcel Duchamp, Emeric Feher, Robert Fludd, Lucio Fontana, Gisèle Freund, Cyprien Gaillard, Georges Guilpin, Brion Gysin, Johan Grimonprez, Anneliese Hager, Gary Hill, Christoph Keller, Willy Kessels, Joachim Koester, Svetlana et Igor Kopystiansky, Thierry Kuntzel, Claude Lévêque, Len Lye, David Maljkovic, Etienne-Jules Marey, Duane Michals, Henri Michaux, Laszlo Moholoy-Nagy, Laurent Montaron, Man Ray, René-Jacques, Evariste Richer, Ugo Rondinone, Thomas Ruff, Armando Salas Portugal, Karl Sims, John Smith, Keith Sonnier, Willem van Swanenburg, Fred Tomaselli, Etienne-Leopold Trouvelot, Tunga, Raoul Ubac, Velu Viswanadhan, Apichatpong Weerasethakul, WGBH, …

Projection (16 février - 7 mars 2011)
  • Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
  • Altered states (Ken Russel)
  • Ether/Aakaash (Velu Viswanadhan)
  • Solaris (Andrei Tarkowski)
  • Specters of the Spectrum (Craig Baldwin)
  • The Fourth Dimension (Trinh T. Minh Ha)
  • Whirlpool (Otto Preminger)
  • The Prestige (Christopher Nolan)
  • Montana Sacra (Alejandro Jodorowsky)
  • Bug (William Friedkin)
  • The Halfmoon Files (Philip Scheffner)
  • The Luminiferous Aether (Chris Kelly Immel)
  • Rabbit's Moon / Lucifer Rising (Kenneth Anger)
  • A l'aventure (Jean-Claude Brisseau)
  • The Trip (Roger Corman)
  • Aelita (Yakov Protazanov)
  • Des Indes à la Planète Mars (Christian Merlhiot et Matthieu Orléan)
  • Cartesius (Roberto Rossellini)

No comments: