Unspoken Cinema 2012 banner

Saturday, April 14, 2012

Plan séquence (Depardon)

"Le plan séquence c'est quelque chose qui ne triche pas, qui a un début et une fin, et qui est un petit moment de vie. On voit que ce qu'a fait le caméraman, ce qu'il a vu, dans son intégralité. Et donc, les gens le sentent et c'est sur que c'est quelque chose qui fait partie un peu - je dirais presque - du "gauchisme" du cinéma. Quand je dis du gauchisme, y'a quelque chose de soixanthuitard là-dedans. C'est pas quelque chose qui me touche 68. Mais c'est le côté politisation, engagement. Y'a un engagement politique dans le plan séquence. Y'a quelque chose de cassé, quelque chose de révolté contre le cinéma américain, contre le grand cinéma. C'est la nouvelle vague, c'est dire qu'avec une petite caméra je peux faire aussi bien que vous. Y'a quelque chose comme ça d'un engagement politique. Politique au niveau de l'image. Donc c'est tout un mouvement. Maintenant qui n'existe plus parce qu'on a plus de raison de se bagarrer comme ça. Mais le plan séquence c'était un militantisme."
Raymond Depardon (17 avril 1990)

Lire aussi:

No comments: